les vendeurs de dvd en crise

les vendeurs de dvd en crise
Quand un produit se vend mal, il y a deux solutions : augmenter les prix ou diminuer les prix. La grande distribution alimentaire a compris : elle baisse les prix, sans exiger de taxes illégales, et elle fait des produits monstrueux. L'industrie du vent (comprenez des médias) fait le contraire : elle impose, avec la complicité des politiques, des taxes illégales sur les supports numériques et elle augmente indéfiniment les prix. Ou lorsque les prix sont - un peu - cassés, la qualité est minable. Une des techniques est le dvd bonus que personne, ou très peu, regarde mais qui sert de prétexte à monter les prix à des sommets vertigineux : pour acquérir "le kid" de Chaplin, il faudrait dépenser 20 à 30€ !... Comment s'étonner que des gens normaux qui souhaitent avoir "le kid" seul, sans le fatras inutile du bonus, aillent le chercher par des voies prétendues illégales ? L'industrie des médias bénéficie d'une rente de situation, assise sur la complicité des pouvoirs publics. C'est ce qu'on appelle sans doute la concurrence libre et non faussée ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet