fondement du liberalisme

fondement du libéralisme
Tous les neo- ultra- libéral -isme relèvent du libéral, dans tous les domaines politique, économique, social, intellectuel, etc. Ce qui permet aux ergoteurs de ne pas en reconnaître l'unité essentielle et de jouer sur les mots pour en promouvoir la réalité profonde. Le libéralisme est un fondamentaliste comme les autres - christianisme, islamisme, etc. - mais infiniment plus cohérent, car basé sur un dogme unique et son corollaire. Le dogme : rien, aucune activité, aucun service, aucune production, aucune ressource, aucun être humain ou non ne doit échapper aux actionnaires. Le corollaire : rien, ni personne ne peut s'opposer au dogme. Avec cette double clé, on peut comprendre tout le monde occidental actuel. Du fonctionnement de l'Europe à la réforme des retraites, en passant par les marchés, entre autres. Dommage que le PS et les syndicats, CFDT en tête, se revendiquent libéraux, car malgré le refus du peuple, c'est le boulevard ouvert à Sarkozy II et à son libéralisme débridé.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet